Le débat sur l’identité française, judicieusement mené par le ministre des Non-Français Qui Se Cachent, prend des allures de chasse à l’étranger de province.

Pas un jour ne se passe sans qu’un grand personnage de l’état ne se mette dans un drôle d’état pour nous faire part de ses sentiments patri-autistes.

C’est notre ministre de l’intérieur de la France, Brice de Nice Clermont-Ferrand, qui ouvre le bal en extérieur dans les Landes : « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ».

Un auvergnat comme Monsieur le ministre, ça va. Mais trois, bonjour les dégâts.

Puis ce sont deux anciens vieux de la vieille, rien de moins que l’ex président de la République et son Premier ministre de l’époque, en pleine traque au faciès à Bordeaux :

L’ex-président : « Vous êtes d’où vous ? »
L’auvergnat typé : « De Lormont. »
L’ex-premier ministre : « De Lormont, c’est une commune juste à côté de Bordeaux, allez… »
L’ex-président : « A mon avis il est pas tout à fait né, natif de… »
L’ex-premier ministre : « Il n’est pas corrézien. »

Bin non, le jeune homme pris à partie par Chirac et Juppé n’était pas corrézien mais venait d’Auvergne, une région pauvre d’Europe, dont les habitants franchissent allègrement les frontières de notre douce France, en toute impunité, pour y migrer.

D’ailleurs, le maire de Gussainville, André Valentin, s’en est ému à la télé. Ce fin observateur des us et coutumes de l’étranger de l’intérieur du pays a tenu ces propos tout à fait acceptables :
« Il est temps qu’on réagisse, parce qu’on va se faire bouffer. Y en a déjà dix millions, dix millions que l’on paye à rien foutre. »

C’es sûr, dix millions d’auvergnats affamés et fainéants qui seraient en train de croquer, sans rien faire, l’argent de nos pouvoirs publics, ça fout les chocottes.

Pourtant, tous ces propos censés être sensés ont quand même été dits, formulés et exprimés par des hommes politiques éduqués, mais tellement étrangers à leurs propres réflexions.

Pour en revenir à l’auvergnat, peut-être émigre-t-il parce qu’on lui fait comprendre qu’il n’a rien à faire dans sa région : « Allez ouste, volcan d’Auvergne ! »

Publicités

"

  1. Pauvre France, en pleine crise de délirium identitaire !

  2. ramses dit :

    Vos papiers… Pouvez-pas vous appeler Dupont ou Durand comme tout le monde ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s