Si à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie !

Maître Corniaud, sur sa vanité perchée,

Tenait en son poignet une Rolex.

Maître Roublard par l’heure alléchée,

Lui tint à peu près ce langage :

« Et bonjour Monsieur du Corniaud.

Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !

Sans mentir, si votre Rolex

Se rapporte à votre cortex,

Vous êtes le publicix bronzé séguéla. »

A ces mots le Corniaud ne se sent plus de joie ;

Et pour montrer ses beaux UV,

Il ouvre un large bec, laisse tomber sa grossièreté.

Le Roublard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,

Apprenez que tout quinquagénaire

N’a nul besoin de hochet statutaire :

Cette leçon vaut bien une Rolex, sans doute. »

Le Corniaud, honteux et confus,

Jura, mais un peu tard sur Canal+, qu’on ne l’y prendrait plus.

Publicités

Une réponse "

  1. mamzellescarlett dit :

    Tant pis pour lui ! c’est celui qui dit , qui est !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s